La politique de sécurité et de défense commune

L’IA au service des communications militaires, un projet de l’Agence européenne de défense

Le projet CRAI (Communications and Radar Systems hardened with Artificial Intelligence in a contested electronic warfare environment) piloté par l’Allemagne, les Pays-Bas et la Pologne doit assurer la protection et le maintien des communications militaires quelque ce soit l’environnement, y compris face aux interférences créées par la multiplication des utilisateurs ou contre la cyber malveillance. L’appui de l’intelligence artificielle devrait assurer une plus grande réactivité des systèmes de communications face aux changements sur le théâtre d’opérations afin de garantir la stabilité des échanges. Ce projet de recherche se fera sur 36 mois à partir de 2021 et il inclura également, en plus des trois pays pilotes, des entreprises du secteur privé de nombreux pays. Plus de détails sur (en anglais) : Stronger communication & radar systems with help of AI

Lire la suite »
Inde et Chine en Europe

Le partenariat Chine-Russie et l’UE

« Mariage de convenance » ou pas, le renforcement des liens entre Moscou et Pékin représente un défi pour l’Occident et pour l’Union européenne en particulier. Attachées à leur souveraineté, et devant un déclin présumé de l’Occident, Russie et Chine sont en profonds désaccords avec l’idée que les valeurs occidentales soient universelles. Ils se retrouvent sur de nombreuses positions, défendant la non-ingérence, ayant une vision particulière des droits de l’homme, qui selon eux doivent être secondaires par rapport aux droits de l’État, mais aussi par une maîtrise des nouvelles technologies pour parfaire leur communication. Sur la question des droits de l’homme, les deux pays travaillent de concert au sein des institutions internationales, ONU en premier lieu, pour que ce sujet passe au second plan (limitation des budgets, changement d’interprétation des termes, etc….). Ainsi, après avoir dû accepter des normes qui ont été définies par l’Occident, l’alliance sino-russe ambitionne désormais d’en définir de

Lire la suite »
L’UE et les droits de l’homme

Les importations cambodgiennes pénalisées

Pour non-respect des droits de l’homme, une partie (20%) des importations cambodgiennes seront désormais soumises aux droits de douane. Averti par l’UE en février 2020, le pays n’a pas pris les mesures nécessaires pour se conformer aux conditions européennes. Néanmoins, 80% des importations du pays bénéficient toujours d’un traitement préférentiel lié au programme de l’UE « Tout sauf les armes ». Ce qui est reproché à Phnom Penh est de ne pas respecter les droits politiques des membres de l’opposition, les droits civiques ou les droits des travailleurs cambodgiens. Plus de détails sur : Conséquence des préoccupations liées aux droits de l’homme, le Cambodge perd son accès en franchise de droits au marché de l’Union européenne Le programme « Tout sauf les armes »

Lire la suite »
La politique de sécurité et de défense commune

La sécurité du flanc sud de l’Europe ou la stratégie du mille-feuille

Sven Biscop retrace dans cet article les difficultés que rencontrent les Européens pour assurer leur sécurité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. En 2016, parmi les objectifs définis dans sa Global Strategy, l’UE n’avait pu que souhaiter que ces pays puissent disposer d’un appareil étatique stable et d’un développement économique favorisant son développement sur le long terme. Dans une région en paix, cela pourrait suffire pour assurer sa sécurité, mais une partie de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient est en guerre. Dans ces régions se retrouvent donc imbriquées des opérations de l’UE et de l’OTAN. En Afrique, les Européens se concentrent sur le Sahel avec Barkhane tandis que l’UE y déploie des missions entrainement des forces de sécurité, des missions civiles et l’ONU, pour sa part, dispose de 15000 Casques bleus au sein de l’opération Minusma. Mais l’UE n’a pas de stratégie coordonnée pour la Libye, les États

Lire la suite »
La politique étrangère et de sécurité commune

L’UE participe activement à l’aide humanitaire apporté aux pays touchés par le coronavirus

En complément de ceux mis en place par l’ONU et le Programme alimentaire mondial, l’UE a organisé 45 ponts aériens afin de fournir de l’aide médicale aux pays dont le système de santé ne permet pas une lutte efficace contre la pandémie. L’UE propose aux États membres et aux acteurs humanitaires une aide logistique qui complète leur capacité, mais qui permet aussi de desservir des destinations où les vols de frets, et encore plus de passagers, sont devenus rares. Afghanistan, Soudan du Sud, Yémen, RCA et RDC font partie des pays bénéficiaires de ce soutien européen. Plus de détails sur : Riposte mondiale au coronavirus: l’UE met en place 45 ponts aériens humanitaires pour fournir plus de 1 000 tonnes d’aide médicale

Lire la suite »
La politique de sécurité et de défense commune

Après des cyberattaques, l’UE impose ses premières sanctions

Dans le cadre de l’intensification de la lutte contre la cybercriminalité, le Conseil a décidé de sanctionner six personnes et trois entités responsables de diverses cyberattaques, dont celles contre l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques et Wannacry. À cette occasion, l’UE rappelle son attachement à un cyberespace sûr et pacifique et la nécessité de promouvoir un panel de règles internationales en ce sens. Plus de détails sur : L’UE impose les toutes premières sanctions à la suite de cyberattaques Décision du conseil avec en annexe les personnes et entités visées Positions des institutions européennes sur la question

Lire la suite »
La politique étrangère et de sécurité commune

RAS : Publication des rapports annuels sur Hong Kong et Macao

La Commission européenne et le Haut représentant ont présenté les rapports sur l’évolution politique, économique et sociale des Régions administratives spéciales de Macao et d’Hong-Kong. Dans le cas de Macao, la coopération économique entre la région et l’UE reste bonne, l’UE restant le deuxième partenaire dans ce domaine derrière la Chine continentale. Quant à l’état de droit défini par l’accord de rétrocession (Macao’s Basic Law), il est plutôt respecté malgré une hausse de la censure contre les journalistes. À la différence de Hong Kong ou le suffrage universel est clairement inscrit dans la loi, ce n’est pas le cas dans la ville des casinos même si l’UE enjoint les autorités locales à l’implémenter. Quant à Hong Kong, la situation est tout autre. Le rapport met en avant la perte d’autonomie, de stabilité et des libertés garanties par la Basic Law. L’UE accuse la Chine de vouloir imposer les lois sécuritaires

Lire la suite »
La politique de sécurité et de défense commune

Quelle signification pour les termes de la diplomatie européenne ?

La présidente de la Commission européenne souhaite en faire un organe géopolitique tandis que le Haut Représentant affirme que l’UE doit appréhender le sens du mot pouvoir. Cependant, de quelle géopolitique parle Mme von der Leyen ? Quel est la définition du « pouvoir » mis en avant par M. Borrell ? L’Institut d’études stratégiques de l’UE s’interroge sur le sens des mots en lien avec la Global Strategy définie en novembre 2016 et l’initiative lancée en mars 2020 par les ministres de la défense de l’UE, Strategic Compass. Celle-ci ouvre deux années de débat et de réflexion qui doivent préciser les orientations politico-stratégiques de l’UE en lien avec ses capacités. Pour que cette initiative renforce l’action de l’UE, il faut néanmoins s’accorder sur les termes, une diplomatie n’est commune que si les termes sont communs. Plus de détails sur : Uncharted territory ? Towards a common threat analysis and a strategic compass for EU

Lire la suite »
L’UE et les changements climatiques

La Commission et le SEAE ouvrent une consultation publique pour sa politique arctique

Alors que le réchauffement climatique rend plus aisé la mise en place de voies navigables dans le Grand Nord, la prospection de matières premières, hydrocarbures en premier lieu, donne à l’arctique une place de plus en plus importante sur l’échiquier des relations internationales. Aussi, dans le cadre de l’European Green Deal, la Commission et le Service européen pour l’action extérieure consulte le public afin de réexaminer le rôle de l’UE dans cette région. Il s’agit d’affiner une politique régulièrement mise à jour depuis 2008 et clarifiée en 2016 dans une communication de la Commission et de la HRPESC, Une politique arctique intégrée de l’Union européenne. Plus de détails sur : Arctic policy: EU opens consultation on the future approach Une politique arctique intégrée de l’Union européenne

Lire la suite »
L’UE et les droits de l’homme

Bilan de la 44ème session du Conseil des droits de l’homme

Réuni à Genève du 30 juin au 17 juillet, ce conseil dépendant des Nations unies a abordé différentes problématiques liées au respect et à la défense des droits de l’homme, en particulier lors des pandémies. À cette occasion, l’Union européenne a demandé à ce que le mandat du rapporteur spécial en Biélorussie soit prolongé devant le non-respect des droits de l’homme ainsi que la persécution des opposants politiques. Les cas de l’Érythrée, du Venezuela, de la Syrie, la défense de l’égalité des genres et de la liberté d’expression ont également été abordés par l’Union européenne. Plus de détails sur : Outcomes of the 44th session of the Human Rights Council from an EU perspective

Lire la suite »