La Pax Europaea et son approche du futur

Le Think tank du Parlement européen, l’European Parliamentary Research Service, a publié un rapport résumant la contribution de l’Union européenne à la paix et à la sécurité globale tout en rappelant l’approche de l’UE dans ces domaines.

Présentant la pandémie comme un nouveau facteur de déstabilisation, tout comme les événements climatiques extrêmes, ils viennent s’ajouter à la liste dressée par l’UE des menaces identifiées envers la paix et la sécurité : désinformation, insécurité énergétique, conflits, terrorisme, armes de destruction massive et cyber malveillance. Tous ces éléments mettent en péril la démocratie et la stabilité des États alors que le monde connait depuis 2012 une recrudescence des conflits.

La Global Strategy en 2016 avait mis en avant qu’il « était prévisible que le monde soit imprévisible » ce que le Brexit, les changements dans la politique étrangère américaine, l’évolution de la posture chinoise et la pandémie n’ont fait que confirmer.

Aussi, quel peut être le poids de l’action extérieure de l’Union européenne dans un contexte géopolitique volatile ou les États ne perçoivent pas les menaces au même niveau ?

Le rapport détaille ainsi les menaces identifiées et les réponses que l’UE peut y apporter, à la fois en suivant l’agenda déjà établi, mais aussi en tenant compte d’une pandémie à laquelle ce même agenda devrait s’adapter pour que l’UE puisse rester crédible.

Plus de détails sur (en anglais) :

Peace and Security in 2020: Overview of EU action and outlook for the future

Voir aussi l’Indice Normandie 2020 (en français) qui mesure le niveau des menaces pesant sur le monde :

Évaluer les menaces à la paix et à la démocratie au niveau mondial : Indice Normandie 2020

Laisser un commentaire