Espace et balistique

La coopération spatiale franco-indienne, l’autre facette du partenariat

En mars 2018, l’Inde et la France avaient conclu un accord afin de renforcer leur coopération dans le domaine de l’exploration spatiale[1]India-France Joint Vision for Space Cooperation : https://mea.gov.in/bilateral-documents.htm?dtl/29597/IndiaFrance+Joint+Vision+for+Space+Cooperation+New+Delhi+10+March+2018. À cette occasion, Delhi et Paris ont pu échanger et présenter leur vision commune de l’espace et de toutes les questions s’y rattachant, y compris sécuritaires. Début octobre, la France a confirmé sa participation à la mission indienne qui doit étudier Venus[2]ISRO to carry first-ever French payload abroad Venus mission scheduled for 2025 : https://www.businessinsider.in/science/space/news/isro-to-launch-venus-mission-in-2025/articleshow/78420140.cms. Cette planète avait déjà été mentionnée comme un possible domaine de coopération, mais ce n’est pas le seul. L’ISRO et le CNES prévoient de coopérer dans le développement de rovers pour l’exploration de la Lune, Mars et d’autres planètes ainsi que de technologies de modélisation informatique pour préparer ces missions. La coopération scientifique franco-indienne C’est la première fois que la France va intégrer des instruments scientifiques

Lire la suite »
Inde et Chine en Europe

Les « nouvelles routes de la soie » s’effilochent en Europe de l’Est…

Relais de la Belt Road Initiative sur le territoire européen, le groupe de coopération 17+1 créé en 2012 et regroupant 17 pays de l’Est européens (dont 12 États membres de l’UE) n’a pu se réunir cette année en raison du coronavirus. Devant se dérouler à Pékin, cela aurait permis à la Chine de relancer une initiative qui peine à convaincre désormais, et ce, pour plusieurs raisons. En premier lieu, de nombreux projets d’investissements promis par la Chine sont retardés ou encore en discussion malgré les 10 milliards de dollars que Pékin prévoyait d’investir dans la construction d’autoroute, de ponts, de lignes de chemin de fer, etc… On y retrouve tous les travaux qui forment l’ossature de la Belt Road Initiative de par le monde. Par exemple, le projet phare du « 17+1 », l’autoroute entre Budapest et Belgrade n’est toujours pas commencé tandis que la Roumanie, qui comptait sur Pékin pour trois

Lire la suite »
Forces armées asiatiques

Indra Navy 2020, un message pour la Chine ?

Dans le contexte des tensions sino-indiennes, la diplomatie indienne s’active en Russie, profitant du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai pour discuter avec tous les membres. Une rencontre entre le ministre des affaires étrangères indien et le ministre chinois de la Défense y est même prévue. Parallèlement, un exercice naval bilatéral s’est déroulé le 4 et le 5 septembre au large des îles Andaman et Nicobar, point d’accès au détroit de Malacca. Mené par les marines indienne et russe, l’exercice Indra Navy a lieu depuis 2003, mais celui-ci se déroule dans un climat particulier. En plus des tensions au Ladakh, l’Inde a également mené un exercice avec l’US Navy en juillet. Elle navigue ainsi entre les États-Unis et la Russie, cette dernière alliée de circonstance avec Pékin. Cependant, les liens entre la Russie et l’Inde restent forts. Après les difficultés rencontrées dans les années 1990, l’esprit du traité de

Lire la suite »
Inde et Chine en Europe

Le partenariat Chine-Russie et l’UE

« Mariage de convenance » ou pas, le renforcement des liens entre Moscou et Pékin représente un défi pour l’Occident et pour l’Union européenne en particulier. Attachées à leur souveraineté, et devant un déclin présumé de l’Occident, Russie et Chine sont en profonds désaccords avec l’idée que les valeurs occidentales soient universelles. Ils se retrouvent sur de nombreuses positions, défendant la non-ingérence, ayant une vision particulière des droits de l’homme, qui selon eux doivent être secondaires par rapport aux droits de l’État, mais aussi par une maîtrise des nouvelles technologies pour parfaire leur communication. Sur la question des droits de l’homme, les deux pays travaillent de concert au sein des institutions internationales, ONU en premier lieu, pour que ce sujet passe au second plan (limitation des budgets, changement d’interprétation des termes, etc….). Ainsi, après avoir dû accepter des normes qui ont été définies par l’Occident, l’alliance sino-russe ambitionne désormais d’en définir de

Lire la suite »
Inde et Chine en Europe

La relation Inde-UE, moins de discours, plus de concret ?

2012, 2017, 2020, les années ou se sont tenus les derniers sommets bilatéraux entre l’Union européenne et l’Inde. Marquées par des négociations difficiles sur un traité d’investissement (BTIA) qui sont à l’arrêt depuis 2013, mais aussi par un plan d’action décidé en 2017, lui aussi ambitieux, mais dont les résultats sont en deçà des espérances, les relations UE-Inde ne révèlent pas encore leur potentiel. Alors que l’UE doit signer avec la Chine un accord d’investissement, le commerce bilatéral entre Delhi et Bruxelles augmente, mais la lenteur des négociations ralentit sa croissance… Pourtant, une étude du Parlement européen estime à 90 milliards le commerce bilatéral avec un léger excédent de 2 milliards d’euros en faveur de l’Inde. Delhi avait souhaité remplace le BTIA par un autre traité du même registre, le Bilateral Investment Treaty mais Bruxelles a refusé de négocier le texte. Pourtant, BTIA et BIT sont deux accords de libre-échange,

Lire la suite »
Inde et Chine en Europe

La Belt Road Initiative en Europe

La Covid-19 a eu un impact sur les relations sino-européennes, politique, mais surtout économique. Ce n’est pas seulement le commerce bilatéral qui a été affecté, car la pandémie a retardé la signature de l’Accord Bilatéral d’Investissement (ABI) en négociation depuis 2013. L’ambition de l’accord, en facilitant les investissements, est de faire de la relation sino-européenne le centre du commerce mondial. Supplantant les accords bilatéraux États membres-RPC, il évitera aux Européens l’obligation de former des joint-ventures. Cela n’empêche pas la suspicion de certains états européens envers les entreprises chinoises dont celles issues de PLA Inc. comme Huawei…. Plus de détails sur le portail officiel de la BRI : La BRI en Europe dans le contexte du Covid-19

Lire la suite »
Inde et Chine en Europe

La Russie et la dispute sino-indienne

  Présents à Moscou pour la « parade de la victoire », le ministre de la défense indien et son homologue chinois ont clairement exprimé leur intention de ne pas se rencontrer ni d’impliquer la Russie dans le contentieux, cette dernière insistant sur le fait qu’elle n’interférait pas et que l’affaire devrait se régler bilatéralement. Une rencontre RIC (Russia-India-China) virtuelle a eu lieu durant laquelle Serguei Lavrov a rappelé la position de son pays. Pourtant, la Russie est traditionnellement proche de l’Inde, mais le ministre de la défense indien était à Moscou pour s’assurer que les exportations d’équipements militaires vers l’Inde n’allaient pas être affectées par la crise sino-indienne. Le ministre indien des Affaires étrangères était également présent pour s’assurer de la même chose. Face à la pression de l’occident en raison de la Crimée et de l’Ukraine, la Russie se trouve dans une position ambiguë et ne peut s’aliéner la Chine.

Lire la suite »
Inde et Chine en Europe

Sommet UE-Chine

Une visioconférence entre le Président chinois Xi Jinping et les présidents du Conseil européen, Charles Michel, et de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, s’est tenu le 22 juin. Le communiqué officiel chinois met en avant la coopération entre l’UE et la RPC dans la lutte contre le coronavirus et rappelle que la Chine recherche la paix, pas l’hégémonie. En référence à la vision européenne parue en 2019, Xi met en avant que son pays est un partenaire, pas un rival, une opportunité, pas une menace et que l’UE comme la Chine militent pour un multilatéralisme et une gouvernance globale améliorées. De son côté, l’UE insiste sur l’importance du partenariat avec la Chine, mais aussi sur les difficultés d’accès au marché chinois, sur l’asymétrie des règles et divers contentieux toujours d’actualités (propriété intellectuelle, subventions chinoises à son aciérie, etc..). La Chine reste un partenaire important de l’UE dans le

Lire la suite »