Les tensions sino-indiennes

Les contacts entre les deux civilisations remontent à l’antiquité ou il y avait de nombreux échanges commerciaux entre le sous-continent indien et la Chine. Les marchands Indiens et Chinois voyageaient entre ces deux contrées et la Route de la Soie assurait au nord de l’Inde une certaine prospérité économique grâce à l’exportation d’épices et de pierres précieuses jusqu’en Syrie. Avant 1962, l’Inde et la Chine se sont rarement affrontées, la seule mention historique d’un conflit opposant Chinois et Indiens se trouve dans la campagne que menait le général Ban Chao en 91 apr. J.-C., de la dynastie Han, pour contrer l’invasion de territoires chinois par le royaume Kouchan qui dominait alors le nord du sous-continent mais aussi les territoires actuels du Pakistan et de l’Afghanistan. Durant l’époque médiévale et l’Époque moderne, les problèmes de politique intérieure ont mobilisé l’énergie de leurs gouvernants, ensuite vint l’occupation de l’Inde par les Britanniques et les Français, entre autres. Tandis qu’elle exerçait sa domination sur la quasi-totalité du sous-continent, la Grande-Bretagne a tenté de définir clairement les frontières de son empire avec ses voisins mais elle ne put jamais obtenir un traité bilatéral clairement défini avec l’empire du Milieu.

Ce problème du tracé des frontières, particulièrement mal définies au Ladakh et dans le nord-est, et la question du Tibet provoquera une montée des tensions entre les deux pays. À partir de 1950 et jusqu’au déclenchement du conflit, la période est marquée par un important échange de lettres entre Nehru[1]Premier ministre de l’Union indienne de 1947 jusqu’à 1964. et Zhou Enlai[2]Premier ministre de la RPC du 1er octobre 1949 jusqu’à sa mort le 8 janvier 1976, c’est un acteur majeur dans le contentieux sino-indien., et d’une politique d’amitié voulue par Nehru, on passera à une politique de confrontation à partir du milieu des années 1950, et à la guerre en octobre 1962. Dans le cas de ce conflit, nous emploierons le terme de « guerre » pour le designer mais il est important de préciser que les relations diplomatiques n’ont jamais été rompues, seulement ramenées au minimum, et qu’aucune déclaration de guerre ne fut prononcée. Elle se déroulera dans des conditions climatiques difficiles, sur des terrains souvent à plus de 5000 mètres d’altitudes ou les infrastructures manquaient et elle n’impliquera que l’armée de terre des deux protagonistes. Elle provoquera un véritable traumatisme dans l’Union indienne et des changements importants dans l’orientation de sa politique étrangère, avec l’apparition d’un nouveau Némésis, mais aussi dans sa politique de développement.

Les racines du contentieux frontalier

Le Tibet entre Inde et Chine

Chronologie du Tibet entre Inde et Chine de 1950 à 1959

L’historique du tracé

L’aspect juridique et les premiers accrochages

Le problème de frontière selon le droit

Les premiers accrochages

Le dessous des cartes

La montée des tensions et le conflit de 1962

La Forward Policy et la militarisation de la frontière

La préparation du conflit et la décision chinoise

Les opérations

L’après-guerre et les incidents depuis 1962

Conséquences régionales et internationales

Les incidents depuis 1962

De Daulat Beg Oldi à Galwan

La frontière sino-indienne et les zones de tensions

Frontière sino-indienne

References

1 Premier ministre de l’Union indienne de 1947 jusqu’à 1964.
2 Premier ministre de la RPC du 1er octobre 1949 jusqu’à sa mort le 8 janvier 1976, c’est un acteur majeur dans le contentieux sino-indien.
Les tensions sino-indiennes

Le Tibet entre Inde et Chine

Figure 3.1[1]Sénat français. [en ligne sur http://www.senat.fr/ga/ga77/ga774.gif] Consulté le 15 mai 2020 Le Tibet jusqu’en 1950 Le Tibet tient une place importante dans

.....
Les tensions sino-indiennes

L’historique du tracé

Secteur occidental La fixation des frontières dans ce secteur concerne principalement les régions du Ladakh et de l’Aksaï Chin ou l’Inde affirme exercer

.....