Inde et Chine en Asie du Sud-Est

La Quadrilateral Initiative à la croisée des chemins

Auparavant, réunis en marge de la grande messe de l’Assemblée générale des Nations unies, les pays affiliés au QUAD ont répondu, au niveau ministériel, à l’invitation du ministre japonais des Affaires étrangères. Ainsi, ils se sont pour la première fois retrouvés le 6 octobre pour un sommet uniquement dédié aux affaires du QUAD. Pour marquer la naissance d’une coopération qui doit s’établir dans le long terme, il était même envisagé que ce sommet soit institutionnalisé, il n’en sera rien… Malgré son impact sur les affaires mondiales, le Covid-19 a été relégué au second plan (même si Mike Pompeo en a profité pour dénoncer une opération de dissimulation menée par Pékin afin de cacher la propagation du virus[1]Pompeo slams China’s ‘corruption, coercion’ at Tokyo talks,https://www.intellasia.net/pompeo-slams-chinas-corruption-coercion-at-tokyo-talks-819163), le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo préférant appeler à la mobilisation des démocraties contre « l’exploitation, la corruption et la coercition du Parti Communiste Chinois »[2]Mike

Lire la suite »
Forces armées asiatiques

Une participation australienne à l’exercice Malabar en 2021 ?

Malgré le rapprochement diplomatique entre l’Inde et l’Australie, une participation de Canberra à un exercice militaire (à l’origine entre l’Inde et les États-Unis) serait un symbole fort des alliances qui se dessinent en Indo-pacifique. Déjà partenaire au sein du Quad, la dernière participation australienne remonte à 2007, l’Inde ayant été depuis réticente à une nouvelle invitation. En effet, la Chine voit dans le Quad une alliance dirigée contre elle et les hésitations des participants à la première version de l’initiative (États-Unis, Japon, Inde, Australie) en 2007 condamnèrent son développement. Cependant, la version 2.0, lancée en 2017, élargit le dialogue sécuritaire au domaine diplomatique. Parallèlement, la crise du Covid-19, officialise la diplomatie par visioconférence, ce qui a permis d’inviter à une rencontre virtuelle le Vietnam, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud. Aussi, quels peuvent être la place et l’influence de l’exercice Malabar qui doit se tenir en 2021 dans la région

Lire la suite »
Inde et Chine en Australasie

L’Australie à l’heure du choix ?

Après l’incident de Galwan et dans un contexte où les tensions frontalières restent vives avec la Chine, l’Inde espère la participation de l’Australie à l’exercice naval « Malabar » qu’elle organise conjointement avec les États-Unis et le Japon. Coopérant déjà au sein du QUAD, l’Inde et l’Australie s’étaient virtuellement réunies au début du mois de juin pour renforcer leur partenariat. À cette occasion, les deux parties avaient rappelé leur attachement à la liberté de navigation, souhaitant une région indopacifique ouverte, libre, ou l’attachement au droit international serait la règle et non l’exception. Avec la Chine en ligne de mire, la participation de l’Australie à l’exercice « Malabar » marquerait le renforcement d’un front dans la région face à une Chine accusée de pratiquer la politique du fait accompli. Plus de détail sur : India’s pivot to Australia

Lire la suite »
Inde et Chine en Australasie

Le rapprochement entre l’Inde et l’Australie continue

Constaté dans les exercices militaires bilatéraux (AUSINDEX[1]https://www.minister.defence.gov.au/minister/cpyne/media-releases/ausindex-2019-commences-india) que les deux pays mènent depuis 2015, le rapprochement est également diplomatique, dans l’esprit d’un nouveau partenariat stratégique. Décalé suite aux incendies de janvier en Australie, puis en raison de la pandémie, le sommet bilatéral s’est déroulé par visioconférence début juin. Dans l’idée de l’Indo-pacifique plus que de l’Asie-pacifique, les deux pays sont à des emplacements stratégiques dans la région et connaissent tous les deux des tensions diplomatiques récentes avec la Chine. Que ce soit dans la défense de la libre circulation en mer de Chine, la polémique sur la 5G d’Huawei[2]https://www.orfonline.org/expert-speak/the-ladakh-lesson-india-must-guard-against-chinese-tech-intrusion-66974/ mais aussi dans la volonté commune de mettre en place une commission d’enquête sur la propagation du Covid-19, les deux pays partagent les mêmes orientations diplomatiques. Ils restent néanmoins des étapes à franchir, dont la matérialisation concrète du partenariat stratégique coté australien. Mais aussi la place de l’économie indienne en Australie,

Lire la suite »