États membres et Asie

Le triangle France-Inde-Émirats arabes unis, genèse d’une alliance de raison ?

Delhi et Paris partagent la vision d’une indopacifique libre et ouverte, un constat régulièrement mis en avant lors de leur échange diplomatique. Mais la notion même d’indopacifique est très large, s’étendant géographiquement jusqu’aux abords du golfe persique. Et dans cette région, la France et l’Inde ont tissé de solides relations avec un pays, les Émirats arabes unis. Alors que le conflit autour du Qatar s’est adouci, qu’Israël est diplomatiquement plus proche d’une partie du monde arabe, il reste en suspend la question du nucléaire iranien et du rôle de Téhéran dans le golfe ainsi qu’en Afghanistan. La coopération entre l’Inde et la France Dans le contexte des tensions sino-indiennes et du soutien apporté à l’Inde par la France, c’est la coopération dans le domaine de la défense qui peut être mis en avant. Les deux pays sont de grandes démocraties, mais le rapprochement franco-indien est aussi dû à des intérêts

Lire la suite »
Inde et Chine au Moyen-Orient

L’Iran et les relations sino-indiennes

Deux articles du Southasiaanalysis, mis en parallèle et analysés, permettent de mettre en lumière la place de l’Iran et du Moyen-Orient dans les relations sino-indiennes. Tout d’abord, le partenariat entre l’Iran et la Chine ne résulte-t-il que des circonstances ? Entre un Iran isolé par les sanctions internationales et dont l’économie est en difficulté et une Chine qui, diplomatiquement, est soupçonnée d’avoir dissimulé l’impact du Covid et, surtout, sa propagation. Pour la Chine, un Iran affaiblit par les sanctions, mais aussi par la baisse du prix des hydrocarbures peut être un nouveau Sri Lanka ou Pakistan vu ses besoins en financement extérieur, et que seule la Chine peut à ce jour lui fournir. De plus, les deux pays étant en délicatesse diplomatique avec les États-Unis, l’accélération dans leur rapprochement semblerait cohérente. Le projet d’accord de partenariat dont certains éléments ont fuité début septembre prévoit que la Chine investisse 400 milliards de

Lire la suite »
Inde et Chine au Moyen-Orient

L’Inde peut profiter des tensions au sein de l’Organisation de la coopération islamique

Récemment, le Pakistan, par la voix de son ministre des affaires étrangères, a vivement critiqué l’Arabie saoudite pour son incapacité à organiser une conférence de l’OCI pour aborder la situation au Cachemire, voir condamner la mesure prise par les autorités indiennes en août de 2019 d’abroger l’autonomie relative accordée à cet État. Pourtant en bons termes, la rupture entre les deux pays a débuté par l’invitation de l’Inde en mars 2019 en tant qu’invité d’honneur à une réunion de l’OCI. Voulue par l’Arabie saoudite et combattue par le Pakistan, cette invitation avait poussé le Pakistan à former un groupe parallèle avec la Turquie, la Malaisie et l’Iran. En réaction à cette démarche, l’Arabie saoudite a demandé à Islamabad de régler ses dettes et suspendu les négociations en cours sur la fourniture d’hydrocarbures. Combiné aux changements que connait le Moyen-Orient, aux déclarations pakistanaises affirmant que son alliance avec la Chine rendrait

Lire la suite »