UE-RPC

Réflexion tripartite sur la lutte contre le changement climatique

L’UE, la RPC et le Canada ont coprésidé la 4ème réunion ministérielle sur l’action pour le climat. Cette visioconférence avait pour but d’échanger sur la stratégie à mener face au changement climatique et favoriser une reprise économique plus verte. Créée en 2017, cette réunion a pour but de marquer le soutien des participants à l’accord de Paris malgré le retrait des États-Unis. Plus de détails sur : https://ec.europa.eu/clima/events/ministerial-climate-action_fr

Lire la suite »
ASEF

Changement de direction à l’ASEF

Le directeur par intérim, le chinois Sun Xiangyang, va être remplacé d’ici quelques mois par le japonais M. Morikawa assisté par l’espagnol Faber. Ils auront pour tâche, comme leur prédécesseur, de mettre en pratique les orientations définies par le Board of governor, les représentants des États membres de l’ASEM. Plus de détails sur : https://asef.org/images/news/Press%20Release%20-%20ASEFs%20New%20Leadership%202020.pdf Et sur le fonctionnement de l’ASEF : https://www.asef.org/about/organisation

Lire la suite »
ASEM

Malgré la crise sanitaire, le Cambodge souhaite maintenir l’ASEM 13

Censé se dérouler à Phnom Penh en novembre 2020, ce sera la première fois que ce pays accueillera le sommet principal, mais aussi les sommets parallèles comme l’Asia Europe Parliamentary Partenership Meeting. Le thème choisi par le Cambodge porte sur le renforcement du multilatéralisme, Strengthening multilateralism for shared growth[1]https://asem13.mfaic.gov.kh/. L’objectif est de rappeler l’importance des partenariats entre l’Asie et l’Europe à l’heure où certains privilégient l’unilatéralisme et le protectionnisme. Plus de détails sur : https://www.information.gov.kh/detail/445320 References[+] ↑1 https://asem13.mfaic.gov.kh/

Lire la suite »
UE-Japon

Le Japon tenté par l’Europe de l’Est et le Caucase

Il n’y a pas que la Belt Road Initiative qui s’immisce dans les PECO, une autre puissance asiatique redéfinit sa politique envers une région qui a longtemps été, même après la dislocation de l’URSS, sous l’influence de la Russie. Ainsi, depuis 2014 et la crise ukrainienne, le Japon s’est activé diplomatiquement, en ouvrant de nouvelles ambassades, et économiquement, en inaugurant le partenariat DCFTA (Deep and Comprehensive Free Trade Area) avec l’UE, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine. Dans le chapitre des relations entre l’Europe et l’Asie, l’Europe de l’Est et les pays du Caucase peuvent servir de zone de test pour un renforcement de la relation entre l’UE et le Japon qui défendent les mêmes valeurs, mais peinent à créer une véritable synergie sur la scène internationale. Pour en savoir plus :  https://www.iss.europa.eu/content/butterfly-effect-why-does-eastern-europe-matter-japan

Lire la suite »
UE-RPC

Au-delà de la « diplomatie du masque », une certaine méfiance s’installe entre l’UE et la RPC

Si l’impact de la Belt Road Initiative sur l’Union européenne reste à évaluer, en particulier depuis le ralliement de l’Italie et de la Grèce, c’est la crise économique qui se profile qui peut entacher la relation. Avec la poussée protectionniste et la défiance envers les FDI chinois dans certains pans de l’économie européenne, quel avenir pour une relation qui fut un temps qualifié de « stratégique » ? Aussi, il est encore trop tôt pour parler de rupture entre l’UE et la RPC, l’UE étant le principal partenaire commercial de la Chine depuis 2004 tandis la Chine est le second partenaire commercial de l’Union européenne. Malgré la qualification en mars 2019 de la Chine comme un « compétiteur économique » par un rapport de la Commission[1]EU-China, A strategic outlook ; https://ec.europa.eu/commission/sites/beta-political/files/communication-eu-china-a-strategic-outlook.pdf, les bouleversements du monde déjà à l’œuvre avant la pandémie du fait de l’administration Trump n’ont pas fini de

Lire la suite »