RAS : Publication des rapports annuels sur Hong Kong et Macao

La Commission européenne et le Haut représentant ont présenté les rapports sur l’évolution politique, économique et sociale des Régions administratives spéciales de Macao et d’Hong-Kong.

Dans le cas de Macao, la coopération économique entre la région et l’UE reste bonne, l’UE restant le deuxième partenaire dans ce domaine derrière la Chine continentale. Quant à l’état de droit défini par l’accord de rétrocession (Macao’s Basic Law), il est plutôt respecté malgré une hausse de la censure contre les journalistes. À la différence de Hong Kong ou le suffrage universel est clairement inscrit dans la loi, ce n’est pas le cas dans la ville des casinos même si l’UE enjoint les autorités locales à l’implémenter.

Quant à Hong Kong, la situation est tout autre. Le rapport met en avant la perte d’autonomie, de stabilité et des libertés garanties par la Basic Law. L’UE accuse la Chine de vouloir imposer les lois sécuritaires en vigueur en Chine continentale et ne pas respecter les particularités de la RAS. Économiquement, l’UE reste très présente dans la cité, mais les troubles à l’ordre public que la ville a connu en 2019 et les divisions profondes qu’elles ont créent au sein de la population inquiètent les dirigeants et institutions européennes.

Plus de détails sur :

Macao  : Joint Report to the European Parliament and the Council – Macao Special Administrative Region: Annual Report for 2019

Hong Kong : Hong Kong 2019 Annual Report

Laisser un commentaire