Stratégie française en Indopacifique

La France rappelle les grandes lignes de son livre d’orientations stratégiques pour la région Indopacifique publié en 2019, faisant sienne la notion qui remplace celle d’Asie pacifique. Ambition d’autant plus légitime que la France dispose d’une vaste zone maritime, la deuxième au monde. De plus, elle est présente à la fois dans l’Ocean Indian Region et dans le Pacifique, jusqu’aux côtes du Mexique avec Clipperton.

Elle rappelle ainsi qu’elle défend la liberté de navigation en mer de Chine, qu’elle doit compter avec la présence de la Chine dans l’IOR et à Djibouti ainsi qu’au développement de l’APL qui va bouleverser les équilibres dans la région tout en dressant un bilan des conséquences régionales des problèmes globaux, le recul du multilatéralisme et la prolifération en premier lieu.

Il s’agit donc pour Paris de défendre sa souveraineté tout en surveillant les agissements des pays ou organisations qui pourraient à la fois la remettre en cause ou nuire aux intérêts stratégiques des alliés de la France, comme l’Inde, l’Australie, les États-Unis et le Japon, soit le QUAD.

Plus de détails sur le Ministère des Armées :

La stratégie de défense française en Indopacifique

ou dans le document

La stratégie de défense française en Indopacifique – PDF

Laisser un commentaire