La Quadrilateral Initiative à la croisée des chemins

ORF©

Auparavant, réunis en marge de la grande messe de l’Assemblée générale des Nations unies, les pays affiliés au QUAD ont répondu, au niveau ministériel, à l’invitation du ministre japonais des Affaires étrangères. Ainsi, ils se sont pour la première fois retrouvés le 6 octobre pour un sommet uniquement dédié aux affaires du QUAD. Pour marquer la naissance d’une coopération qui doit s’établir dans le long terme, il était même envisagé que ce sommet soit institutionnalisé, il n’en sera rien…

Malgré son impact sur les affaires mondiales, le Covid-19 a été relégué au second plan (même si Mike Pompeo en a profité pour dénoncer une opération de dissimulation menée par Pékin afin de cacher la propagation du virus[1]Pompeo slams China’s ‘corruption, coercion’ at Tokyo talks,https://www.intellasia.net/pompeo-slams-chinas-corruption-coercion-at-tokyo-talks-819163), le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo préférant appeler à la mobilisation des démocraties contre « l’exploitation, la corruption et la coercition du Parti Communiste Chinois »[2]Mike Pompeo lashes out at China at ‘Quad’ meeting in Japanhttps://www.bbc.com/news/world-asia-54431615 en évoquant la situation dans la mer de chine méridionale, la région du Mékong, le Ladakh, le détroit de Taiwan et Hong Kong.

La Chine et le Quad

La réponse chinoise ne s’est pas fait attendre. Le 7 octobre, le Porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la RPC rappela que la ligne de politique étrangère du pays n’avait pas changé, privilégiant le développement pacifique tout en défendant ce qu’elle considère comme sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts. Il avait déjà dû répondre le 2 octobre à d’autres critiques sur le comportement des autorités chinoises à l’égard des Ouïghours et plus particulièrement des femmes [3]Foreign Ministry Spokesperson Hua Chunying on US Secretary of State Pompeo’s Erroneous Remarks about China, https://www.fmprc.gov.cn/mfa_eng/xwfw_665399/s2510_665401/2535_665405/t1821596.shtml.

États-Unis et Inde

Si les États-Unis sont plutôt virulents vis-à-vis de la Chine, les autres participants (Australie, Inde, Japon) évitent de nommer la Chine directement. Pour l’Inde, il s’agit de coordonner les réponses à apporter aux défis posés par ceux qui ne respectent pas le droit international, la liberté de circulation ainsi que la souveraineté et l’intégrité du territoire des autres pays, ce dernier point évoquant clairement la situation au Ladakh. Mais Delhi maintient une certaine distance avec les autres participants au sein du Quad. Ainsi, elle n’a toujours pas formellement invité l’Australie à l’exercice Malabar en 2021.

Et l’Australie

Quant à l’Australie, elle préfère mettre en avant les valeurs démocratiques partagées par les participants plutôt que de viser le régime chinois. Elle rappelle néanmoins elle aussi son attachement au respect du droit international et au règlement pacifique des contentieux, entre autres points. Le Japon a préféré évoquer la situation en Corée du Nord et dans la mer de chine méridionale plutôt que la Chine, y compris tout ce qui a trait au Ladakh.

Ainsi, de nombreux points de vue ont été abordés, mais sous des angles différents, les intérêts n’étant pas nécessairement convergents. Ceci dit, rien ne peut se faire sans une coopération avec l’ASEAN qui n’est pas encline à monter au front pour défendre ses positions. De plus, le QUAD, en souhaitant mettre en avant la notion d’Indo-Pacifique et poser les bases d’un système de sécurité, concurrence l’ASEAN et ses sommets régionaux comme l’East Asia Summit, l’ASEAN Regional Forum ou la rencontre des ministres de la Défense de l’Asean et de ses partenaires, sommets où est présente la Chine…

Tandis que Pékin critique de plus en plus ouvertement le Quad, que d’autres pays comme la France et l’Allemagne souhaitent s’impliquer dans l’Indo-Pacifique, que l’Inde souhaiterait que l’Indo-Pacifique soit une notion qui prenne en compte l’Océan indien et pas seulement l’ouest du Pacifique, la Quadrilateral Initiative se trouve à la croisée des chemins….

Plus de détails sur (en anglais) :

The Quad and the Indo-Pacific

References

1 Pompeo slams China’s ‘corruption, coercion’ at Tokyo talks,https://www.intellasia.net/pompeo-slams-chinas-corruption-coercion-at-tokyo-talks-819163
2 Mike Pompeo lashes out at China at ‘Quad’ meeting in Japanhttps://www.bbc.com/news/world-asia-54431615
3 Foreign Ministry Spokesperson Hua Chunying on US Secretary of State Pompeo’s Erroneous Remarks about China, https://www.fmprc.gov.cn/mfa_eng/xwfw_665399/s2510_665401/2535_665405/t1821596.shtml

Laisser un commentaire

Focus sur...

Focus sur …. L’aéronavale en Asie

Le rôle des porte-avions en Asie Les groupes aéronavals autour des Nimitz et Roosevelt sont des symboles de la puissance américaine dans le pacifique.

.....