Indigénisation et commandement, deux problématiques à régler pour l’armée indienne

L’IDSA a publié deux articles complémentaires, l’un sur le processus d’indigénisation dans l’acquisition de systèmes d’armes et l’autre sur les conséquences de la création d’un cinquième département au sein du ministère de la Défense.

Indigenisation – In Need of Policy Framework

L’Inde cherche depuis trente ans à réduire sa dépendance aux importations de systèmes d’armes étrangers. Malgré quelques progrès, elle reste, selon le SIPRI, la deuxième importatrice d’armes au monde sur la période 2016-2020. Au début des années 1990, Abdul Kalam, futur Président de l’Inde et alors conseiller scientifique du ministre de la Défense, avait édité une feuille de route. Cette dernière prévoyait qu’en 10 ans, la part des importations dans l’acquisition de systèmes d’armes pour la défense indienne passe de 70% à 30%. Si ce n’est pas encore le cas dans tous les domaines, l’article dresse un constat du processus d’indigénisation dans le pays.

Who is Responsible for Defence of India?

La création d’un cinquième département au sein du DoD, le Department of Military Affairs (DMA), laisse planer le doute sur une question essentielle, qui est responsable de la politique de défense dans le pays ? Soit le secrétaire du DMA, une fonction nouvellement créée, soit le ministre qui, lui, est habilité à échanger avec les autres ministres, ainsi que des éléments spécifiques de la défense comme les garde-côtes. La question qui se pose alors est de savoir si c’est un responsable civil, le ministre, ou un militaire, le secrétaire du DMA, qui contrôle les forces armées.

Indigenisation – In Need of Policy Framework

Trends in International Arms Transfers, 2020, SIPRI Publications.

Who is Responsible for Defence of India?

Laisser un commentaire