Au Myanmar, la Belt Road Initiative se fait à la découpe

Dans le chapitre du nouveau grand jeu, la Belt Road Initiative y tient une place importante et le Myanmar encore plus. Les projets de la BRI dans ce pays doivent servir à créer un corridor économique qui reliera directement Kumming, la capitale du Yunnan, à l’Océan indien. Ainsi, tout en développant le sud-ouest de la RPC, la RPC se créée une route commerciale qui évite le détroit de Malacca.

Les projets de la BRI au Myanmar sont nombreux, mais le plus important reste la construction d’une nouvelle ville dotée d’infrastructures portuaires capables de gérer les flux de marchandises. L’ancienne capitale, Yangon, reste la capitale économique, mais elle ne pourra, dans un avenir proche, supporter l’important trafic.

Aussi, les autorités birmanes ont fondé en 2018 la New Yangon Development Company qui doit superviser la construction d’une nouvelle ville entre 2025 et 2050 tout en signant avec l’entreprise chinoise China Communications Construction Company (CCCC) un contrat de 1,5 milliard de dollars pour la construction et l’aménagement de la future zone.

Sauf que les autorités ont révisé leurs plans et ont décidé le 29 juillet 2020 de diviser le projet en plusieurs programmes pour faire jouer la concurrence, n’annulant pas formellement l’accord de 2018, mais offrant la possibilité à d’autres compagnies étrangères de remplacer la CCCC dans certains sous-projets….

Plus de détails sur :

Le Myanmar désireux d’ouvrir les projets BRI aux étrangers

Laisser un commentaire

Inde et Chine en Asie du Sud

La Belt Road Initiative au Sri Lanka

Émanant du portail officiel de l’OBOR, une présentation des projets de la BRI ainsi qu’un rappel des relations commerciales entre la Chine et

.....