Une augmentation sous contrainte des FDI dans l’industrie de défense indienne

En lien avec le projet de réforme de l’industrie de défense indienne, la question des investissements étrangers et des partenariats formés avec des entreprises étrangères. En prenant l’exemple du programme 75I qui doit permettre de produire localement 6 sous-marins diesels-électriques, l’article soulève la dichotomie entre les FDI autorisés à hauteur de 74% mais toujours plafonnés à 49% dans les secteurs stratégiques. La synergie entre les compagnies indiennes comme Mazagon Dock Limited ou L&T [1]https://www.lntshipbuilding.com/et les entreprises étrangères sélectionnées qui formeraient des joint-ventures pourrait ne pas suffire aux succès des programmes, et ce malgré les transferts de technologie. En effet, en cas de joint-ventures réussies, elles ne seraient pas nécessairement éligibles à des commandes de l’État indien du fait des restrictions imposées par la loi.

Plus de détails sur : https://www.orfonline.org/expert-speak/indias-strategic-partnership-policy-is-counter-productive-in-its-current-form-67511/

References

1 https://www.lntshipbuilding.com/

Laisser un commentaire