Industrie de défense asiatique

Une augmentation sous contrainte des FDI dans l’industrie de défense indienne

En lien avec le projet de réforme de l’industrie de défense indienne, la question des investissements étrangers et des partenariats formés avec des entreprises étrangères. En prenant l’exemple du programme 75I qui doit permettre de produire localement 6 sous-marins diesels-électriques, l’article soulève la dichotomie entre les FDI autorisés à hauteur de 74% mais toujours plafonnés à 49% dans les secteurs stratégiques. La synergie entre les compagnies indiennes comme Mazagon Dock Limited ou L&T [1]https://www.lntshipbuilding.com/et les entreprises étrangères sélectionnées qui formeraient des joint-ventures pourrait ne pas suffire aux succès des programmes, et ce malgré les transferts de technologie. En effet, en cas de joint-ventures réussies, elles ne seraient pas nécessairement éligibles à des commandes de l’État indien du fait des restrictions imposées par la loi. Plus de détails sur : https://www.orfonline.org/expert-speak/indias-strategic-partnership-policy-is-counter-productive-in-its-current-form-67511/ References[+] ↑1 https://www.lntshipbuilding.com/

Lire la suite »
Forces armées asiatiques

La marine indienne face aux restrictions budgétaires

A l’heure du Covid-19 et des difficultés économiques, le Chef d’État-major de l’armée indienne a indiqué que l’Indian Navy allait devoir choisir entre deux priorités, le renforcement de l’arme sous-marine ou l’acquisition de porte-avions, dont le Vishal de 65000 tonnes. La marine indienne ayant besoin de trois porte-avions, l’article met en balance les couts engendrés et surtout l’intérêt stratégique de chacune des armes, les deux étant néanmoins essentielles pour la défense du pays. D’un côté les 7 milliards prévus pour le programme P75I de la classe Kalvari ou les 7 milliards de dollars, sans les aéronefs, pour le Vishal. Plus de détails sur : https://www.orfonline.org/expert-speak/future-of-indian-defence-and-the-role-of-aircraft-carriers-67501/

Lire la suite »
Tensions sino-indiennes

Rencontre entre militaires indien et chinois sur la LAC

La rencontre entre les commandants militaires indien et chinois des districts concernés par les tensions sur la frontière des derniers mois n’a pas eu le résultat escompté, une feuille de route vers la désescalade. C’est même, selon l’article qui en retrace l’histoire, une sérieuse brèche dans les Conficence Buildings Measures mises en place en 1993 et qui remet en cause une nouvelle fois la perception réciproque de la Line of Actual Control. Malgré des reculs de quelques kilomètres par endroit, les tensions ne s’apaisent pas. Plus de détails sur : https://www.orfonline.org/research/indo-china-row-signals-breakdown-of-confidence-building-measures-67469/

Lire la suite »