Le cas de la RPC

La Chine utilise le terme de RMA bien que cela consiste, pour l’instant, à un vaste programme de modernisations, le plus ambitieux depuis les années 1960. Elle doit transformer une armée nombreuse bâtit sur les principes de Mao Tsé-toung, la « guerre du peuple » basée sur l’infanterie, en une armée plus réduite et équipée d’armements modernes. La doctrine actuelle de l’APL est de mener des combats limités à l’aide de technique de digitalisation et d’opérations conjointes. Elle est en phase d’acquisition d’armes de hautes technologies, de nouveaux systèmes de communication, d’avions de combats de quatrième génération, de munitions guidées de précision, de nouveaux sous-marins, d’avions ravitailleurs et de systèmes AWACS. Elle entraîne une force de réaction rapide d’une douzaine de divisions mais aussi des forces spéciales. Elle développe son réseau C4ISR en mettant des satellites sur orbite tandis qu’elle étend son réseau intégré de guerre électronique, un amalgame de brouillage électronique, d’attaque cybernétique et d’attaque physique sur le réseau C4SIR ennemi. Elle expérimente également, comme l’armée américaine dans son programme Land Warrior, la digitalisation de ses forces terrestres pour appuyer le développement de son réseau C4ISR.

Mais est-ce une RMA pour autant ? Il est clair que l’APL modernise son armée mais son organisation structurelle ne semble pas avoir changé. On parle plutôt d’une guerre du peuple du 21ème siècle car même si les projets de modernisation sont ambitieux et augmente les capacités offensives et défensives de l’APL, ce n’est pas encore une RMA. Dans le chapitre trois du dernier livre blanc sur la défense parue en janvier 2009[1]http://www.china.org.cn/government/central_government/2009-01/20/content_17155577.htm, la Chine insiste sur l’amélioration de l’entraînement, du soutien logistique, des équipements intégrés aux trois armes et l’amélioration de l’informatisation mais dans le même temps évoque les réformes qu’elle entreprend pour renforcer la main mise du Parti sur l’APL. En effet, elle améliore l’éducation idéologique et politique de l’APL tout en promulguant des lois, comme les 15 lois d’octobre 2008, pour encadrer strictement l’armée pour qu’elle agisse en accord avec la loi. Dans le cadre d’une RMA, la décentralisation de la prise de décisions est une étape importante mais vue le contexte politique de la RPC, il est peu probable que les commandants sur le terrain disposent d’une réelle autonomie.

Données de 2012, mise à jour en cours.

References

1 http://www.china.org.cn/government/central_government/2009-01/20/content_17155577.htm
Revolution in military affairs

Revolution in military affairs

Dans un contexte d’évolutions technologiques et pour que les deux pays puissent prétendre à posséder une armée moderne, les deux armées sont sur

.....

Définition

Durant la campagne d’Afghanistan, l’utilisation de forces spéciales pour désigner les objectifs pour les bombes à guidage laser a permis à la coalition

.....

Le cas de l’Inde

Pour l’Inde, les conflits qui peuvent affecter sa sécurité et sa stabilité sont des conflits limités et des guerres de frontières contre ses

.....