Bharatiya Thalsena, l’armée de terre indienne

L’armée de terre indienne est la garante de l’unité et de l’intégrité de la nation face aux menaces  extérieures et aux désordres intérieurs. Désignée principalement pour défendre les frontières du pays, l’armée de terre est de plus en plus impliquée dans la sécurité intérieure du pays, principalement au Cachemire et dans les provinces du nord-est. En plus des rôles précédemment évoqués, elle doit fournir aux autorités civiles une aide lorsque cela est nécessaire comme après une catastrophe naturelle, une émeute mais aussi lors des élections ou l’armée d’un état de l’Union indienne se doit d’assurer le bon déroulement des élections dans un autre état. Elle doit aussi participer aux missions de paix de l’Organisation des Nations-Unies et être préparée à porter assistance à tout pays allié qui le demanderait.

Aujourd’hui, le moral de cette armée est plutôt bas du fait d’une paie relativement faible et d’une carence de matériels et d’équipements, de plus la discipline dans les rangs s’est relâchée ces dernières années et 8000 cours martiales ont eu lieu entre 2000 et 2007. Elle est composée de 36 divisions pour 980000 troupes d’actives, soit la deuxième armée de terre au monde[1]http://www.globalsecurity.org/military/world/india/army.htm, et 800000 réservistes divisés en deux catégories, 300000 qui ont terminé leur service il y a moins de cinq ans et 500000 qui sont d’anciens militaires âgés de moins de 50 ans[2]idem.. À ces chiffres, il faut ajouter les effectifs de la Territorial Army.

Cette armée est une force composée de volontaires qui forme une seconde ligne de défense d’un effectif de 200000 hommes. Depuis 2008, les femmes peuvent intégrer l’armée mais pas en tant que combattantes[3]https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/in.html. Il n’y a pas de conscription organisée ce qui en fait l’armée de volontaires la plus importante du monde. Pour en effectuer le recrutement, le pays est divisé en zones auxquelles sont attachés des quotas qui prennent en compte la composition ethnique de la population.

Les forces blindées sont constituées de 62 régiments, 5 équipés de T-90 pour un total de 310 véhicules, 35 régiments de T-72 pour 1950 véhicules, 10 de T-55 pour 550 véhicules et 11 régiments de Vijayanta[4]Vijayanta signifie victorieux, c’est une version construite sous licence du Vickers Mk-1 britannique. Le premier exemplaire est sorti de l’usine d’Avadi en 1963. Sa production s’est … Continue reading) pour 800 véhicules. Cela représente une force blindée de 3610 véhicules. De plus, cette armée possède 1700 véhicules blindés de transport de troupes, principalement des BMP-2 d’origine russe, plus de 3000 pièces d’artillerie, des canons de 105 mm et de 130 mm pour la plupart et autour de 2500 canons antiaériens.

Quant à l’aviation de l’armée de terre, elle est équipée de 300 Chetak, dérivés de l’alouette française. Les forces spéciales sont organisées en 7 bataillons réunissant 5000 hommes. Ses principaux fournisseurs d’équipement sont la Russie, la France et Israël. L’Inde, par l’intermédiaire de l’Ordnance Factory Board acquiert également du matériel militaire produit sur le territoire national.

Centres de commandement

Le quartier général de l’armée de terre est à New Delhi et il est assisté par 6 centres régionaux de commandement.

– Le commandement Nord est basé à Udhampur depuis 1972, dans l’état du Jammu et Kashmir. Il a en charge la surveillance du Jammu et Kashmir, d’une partie du Pendjab et de l’Himachal Pradesh. Dépend aussi de lui le mont Siachen au Cachemire, un point stratégique entre le Cachemire occupé par le Pakistan et le Cachemire occupé par la Chine. C’est une des bases d’artillerie les plus hautes du monde.

– Le commandement Ouest est le plus important de l’armée de terre, il est situé à Chandimadir dans l’état du Chandigarh. Il a en charge la défense du Rajasthan et du Pendjab.

– Le commandement Sud est situé à Pune au Maharastra et prend en charge la défense du Gujarat et du Maharastra, le commandement central est lui basé à Lucknow et il est responsable de la zone centrale de la frontière ouest du pays.

– Le commandement Est, basé à Calcutta, s’occupe des opérations de contre-insurrection en Assam tout en assurant la sécurité de la frontière Est du pays ainsi que du Sikkim et de l’Arunachal Pradesh.

– Le commandement Sud-ouest est basé à Jaipur.

Doctrine

Auparavant, la doctrine suivie par l’armée de terre se découpait en deux phases. Dans le cas d’une attaque, une ligne de défense fixe contiendrait les forces ennemies tandis que des troupes rapides lanceraient des contre-attaques pour neutraliser l’ennemi. Dans l’éventualité ou c’est l’Inde qui lancerait une attaque, les troupes qui devait former la ligne de défense fixe immobiliseraient les forces ennemies tandis que les troupes rapides progresseraient vers l’endroit voulu. Depuis 2006, l’Inde prépare une doctrine combinée mettant l’accent sur l’armée de terre, appuyée par l’armée de l’air et la marine.

Données de 2012, mise à jour en cours.

References

1 http://www.globalsecurity.org/military/world/india/army.htm
2 idem.
3 https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/in.html
4 Vijayanta signifie victorieux, c’est une version construite sous licence du Vickers Mk-1 britannique. Le premier exemplaire est sorti de l’usine d’Avadi en 1963. Sa production s’est arrêtée en 1983. (Source disponible en ligne sur http://www.bharat-rakshak.com/LAND-FORCES/
Les forces armées

Les forces armées

Théâtre majeur de la Guerre froide dès ses débuts, la fin de l’URSS n’a pas eu le même effet en Europe qu’en Asie.

.....